crédit photo / Yvan Philmer
crédit photo / Yvan Philmer

 

L'espoir vert

 

une déambulation pour l'extérieur


Dans ce poème pétri d'humanité, le travail de la langue pointe joyeusement nos absurdités et c'est avec un humour 'renversant' que Jacques Prévert nous alerte sur la folie destructrice des hommes : de la science fiction poétique qui résonne intensément avec l’actualité.

 

Aux mots du poète, ce duo mêle la musique et la danse ; un accordéon qui a le souffle des chansons réalistes et des pirouettes jubilatoires qui ne se prennent pas au sérieux.

 

« Cela faisait déjà un petit bout de temps qu'ils déboisaient qu'ils déboisaient déboisaient déboisaient on a trouvé qu'ils abusaient.

Bien sûr la fin des arbres ou bien la fin de la terre c'est pas la fin du monde mais tout de même on s'était habitué.» 

 


// avec

Virginie Perret, danse et jeu

Vladia Merlet, accordéon et jeu

 

L'une est sans doute de la famille des elfes, une sorte de lutin, l'autre fut peut-être monsieur loyal dans un cirque, autrefois. L'une et l'autre ont pour bagage un accordéon, un parapluie-paratonnerre, une petite valise.

 

Ces deux personnages au genre indéterminé, 'deux rescapés' sans doute, s'adressent au public avec vivacité et générosité. ils se font les interprètes et les porte-parole d’un monde sensible et végétal, qui après la catastrophe a 'repris du poil de la bête' !


Tantôt graves ou mutins, tels deux troubadours battant la terre de leurs semelles alertes, ils entrainent le public à leur suite, attentifs aux espaces traversés, aux arbres rencontrés, aux cœurs qui y sont gravés.

 

 Les scènes/tableaux émergent au fil du parcours, au fil du texte, donné par l'une ou l'autre, l'une et l'autre, parlant d'une même voix, dialoguant, s'interpellant, se chamaillant, pirouettant, rouspétant, tant qu'il en est encore temps !

 

Une sorte de cabaret sauvage et enfantin en somme, où le poétique convole avec le politique, sous la canopée.


crédit photo / Damien Doumax
crédit photo / Damien Doumax

 // conditions 

• terrain de jeu : site boisé, parc et arbres remarquables, cour d'école arborée, bord de rivière...

• arrivée la veille pour l'adaptation au nouveau site.

• déambulation d'une durée de 30 minutes environ.

• jusqu'à 2 déambulations dans la même journée.

• jauge maximum par déambulation 40 personnes en tout public ou 2 classes en séance scolaire, à partir de 7 ans.


crédit photo / Jean Pierre Del Volgo
crédit photo / Jean Pierre Del Volgo

le Bruit des Ombres

lebruitdesombres@gmail.com