KORÉ

la première garde alternée de l'humanité

 

de Vladia Merlet

 

 
création 2022

 


Koré est l’autre nom en grec ancien de Perséphone qui signifie la jeune fille. Cette figure de la mythologie grecque était l’enfant de Déméter, déesse de l’agriculture, et de Zeus, le dieu suprême. Alors que sa mère s’absente pour s’occuper des moissons, Hadès, dieu des Enfers et frère de Zeus, en profite pour enlever Perséphone qui joue au milieu d’un champ de fleurs. En colère, Déméter délaisse alors les champs et les cultures, suscitant l’inquiétude de Zeus pour les hommes. Mais il est déjà trop tard : Hadès a épousé Perséphone lui faisant manger six grains d’une grenade, fruit associé au mariage. Et une fois qu’on a croqué dans la nourriture des morts, on ne peut plus revenir sur terre.

Zeus propose alors un marché qui met tout le monde d’accord : la jeune fille passera la moitié de l'année avec sa mère, sur terre durant la saison des cultures, et le reste de l'année l’hiver en compagnie d'Hadès, aux Enfers.

Koré est une longue lettre d’excuse écrite par une femme qui sans s’en rendre compte est devenue mère. Ce texte est une réécriture du mythe de Perséphone. Il met en scène le voyage initiatique d’une jeune fille, Koré, qui doit composer avec des adultes un peu compliqués.

Dans cette histoire il y a aussi un jeune adolescent activiste en quête de justice, une mère distraite, un père absent et un oncle dépressif.

Ce texte questionne la place de l'adulte et de l’enfant.

De quels fils sont tissés les secrets qui appartiennent à ces deux mondes ?


La fabrique théâtrale à vue

La compagnie a choisi de mettre en scène des textes issus du répertoire contemporain en prenant soin de ne rien cacher aux spectateurs des techniques de théâtre. Nos scénographies dévoilent toujours l'envers du décor : la fabrique théâtrale. À la différence du cinéma où les effets spéciaux doivent être dissimulés, notre théâtre fait le choix de les révéler.

S’agissant de Koré, une machine de théâtre optique nommée « le couloir virtuel » a été réalisée d’après les plans de son concepteur Olivier Vallet. Cette installation est placée au cœur de l’espace de jeu. La manipulation des boîtes ainsi que le mouvement des lampes se font à vue.


Ce spectacle se joue en bi-frontal dans un dispositif immersif autonome qui permet la projection d'images à partir de boîtes de théâtre optique et une diffusion sonore en quadriphonie.
Le spectateur est invité sur le terrain de jeu de l'acteur en tant que témoin actif et privilégié.

 

 

 

équipe

 

Mise en scène | Vladia Merlet

Assistant à la mise en scène et dramaturgie | Daniel Blanchard

Écriture | Vladia Merlet

Création sonore, live electronics | David Cabiac

Création lumière | Véronique Bridier

Régisseur en tournée | David Cabiac

Accessoires, jeux d’ombre, dessins | Polina Borisova

Construction | Vincent Lahens

Conseil technique autour de la boîte de théâtre optique | Olivier Vallet

Costumes | Marion Guérin

Maquillage | Carole Anquetil


Distribution | Léa Douziech (en double distribution avec Eve Pereur), Pierre de Brancion (en double distribution avec Roméo Mariani), Iris Trystram, David Cabiac

Visuel | Romane Laulan

Photos | LBDO

 

 

Spectacle jeune public à partir de 8 ans

Durée | 50 min
Jauge | 115 personnes (4 classes)


Spectacle en complète autonomie

 


mentions obligatoires

production | le Bruit des Ombres

KORÉ est coproduit et soutenu par :

- la DRAC Nouvelle-Aquitaine
- l'OARA - Office Artistique Région Nouvelle-Aquitaine
- l'ADAMI - Société pour l’Administration des droits des artistes et musiciens interprètes
- le Conseil Départemental de Lot-et-Garonne
- le FIJAD - Fonds d'Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région SUD
- ODRADEK - Pôle de création et développement pour les arts de la marionnette de Quint-Fonsegrives (31)
- le Lieu Chantier Théâtre (24)
- le Théâtre Ducourneau d'Agen (47)
- l'Espace d'Albret de Nérac (47

- le Collectif Instant T (24)
- le Centre Culturel de Sarlat (24)

- l’Union Régionale des Foyers Ruraux du Poitou-Charentes

- le Théâtre de Gascogne de Mont-de-Marsan (40)
 

La compagnie Le Bruit des Ombres est conventionnée par le Conseil Départemental de Lot-et-Garonne et subventionnée par la Région Nouvelle-Aquitaine.


lieux de résidences de création

ODRADEK - Pôle de création et développement pour les arts de la marionnette de Quint-Fonsegrives (31), Pôle Sud de Saint-Vincent-de-Tyrosse en partenariat avec la MACS (40), le Théâtre du Cloître de Bellac (87), le Moulin du Marais à Lezay (79), le Centre Culturel de Sarlat (24), le Lieu Chantier Théâtre de Saint-Paul-de-Serre (24), la Maison des Arts de Brioux-sur-Boutonne (79), l'Espace d'Albret de Nérac (47)

 

le Bruit des Ombres

lebruitdesombres@gmail.com